Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Si on parlait...

... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Expendables

David J. Collins
Expendables
Expendables

Pas si mal ! Il avait annoncé un hommage à ces films d'action des années 80, Stallone ne nous avait pas menti. Répliques cinglantes déplacées, un zeste d'exotisme et du bourinage, rien que du bourinage. De la testostérone qui dégueule de l'écran pour un casting hors pair. Le rôle de Schwarzy est purement anecdotique (tout comme celui de Willis) mais les voir tous les trois à l'écran en un seul plan fait sourire. Très peu de séquences calmes, ça bastonne, ça se course, ça flingue, ça crame, ça pète dans tous les sens. Pour les inconditionnels du genre mais bon sang que c'est bon de poser le cerveau...

Resident Evil : Damnation

David J. Collins
Resident Evil : Damnation
Resident Evil : Damnation

Très bon ! Seconde adaptation en images de synthèse et encore une fois, c’est la meilleure que l’on pouvait donner à ces jeux mythiques. Un poil au-dessus du « Degeneration » point de vue technique, ce Resident Evil présente une autre intrigue, toujours aussi manipulatrice et machiavélique. Cette fois, on découvre une autre sorte de zombies, d’autres créatures et l’ambiance s’assombrie quelque peu. On garde le même principe de la prise d’otage entre quatre murs entourés de saletés qui surgissent sans que l’on s’y attende et pour couronner le tout, un boss de fin de qualité, encore plus impressionnant...

Resident Evil : Degeneration

David J. Collins
Resident Evil : Degeneration
Resident Evil : Degeneration

Très bon ! A mon avis, c’est la première véritable adaptation du célèbre jeu vidéo de Capcom dans le sens où tout est respecté, depuis l’ambiance jusqu’à l’intrigue mêlant thriller politique et survival horror. Certes, les derniers Résident Evil sur consoles et PC se rapprochent de ce Beat’em All mais il faut reconnaître qu’ils sont moins cérébraux que ceux d’antan. On retrouve donc Leon et Claire qui, après une courte exposition, sont balancés dans la meute de zombies attaquant un aéroport avec la terrible question de savoir qui manipule, une fois de plus, le Virus-T. On nous parle vaguement des...

The Ward

David J. Collins
The Ward
The Ward

Très bon ! Inconditionnel de John Carpenter (mis à part peut-être un ou deux films qui ne m'ont pas plu), j'étais quand même réticent à voir son dernier film après les premières critiques. On le disait presque fini et pourtant, le maître est bel et bien là. Oui, il reprend tous les codes du genre, oui il refait cent fois ce qui a été déjà fait mais son tour de force réside dans le fait que ça marche, qu'à chaque fois, il nous fait faire des bonds de trois mètres sur notre fauteuil, nous endormant ensuite pour mieux nous surprendre. Et si "The Ward" n'est pas sans rappeler un certain "Identity",...

L'école des héros

David J. Collins
L'école des héros
L'école des héros

Très bon ! En mode nostalgie depuis quelques jours, je me suis replongé dans quelques films datant d’une certaine époque ou le cinéma donnait l’impression de ne pas se foutre de la gueule de son spectateur, histoire de voir si la magie opérait toujours. Une sorte de « Goonies » en plus sérieux, plus violent, plus brutale mais tout aussi fun. On y retrouve un certain Sean Astin (Sam du « Seigneur des anneaux ») qui reprend son rôle de leader des Goonies, justement, pour emmener ses potes dans une aventure incroyable qui consiste à aider les forces armées lors de la prise d’otage de son école. Cette...

<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57