Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Si on parlait...

... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Incassable

David J. Collins
Incassable
Incassable

Shyamalan... c'est fini ! "Incassable", c'est qu'aurait dû être "Sixième sens" si ce dernier avait été raté ! Car il s'agit bien là de la même histoire recyclée : celle d'un personnage ayant un pouvoir qu'il refuse mais dont le mentor va tout faire pour qu'il accepte ce pouvoir. Et la situation va subitement se débrider lorsque le héros va rencontrer Night Shyamalan (ici dans le rôle de supporter). L'image est prétentieuse ! Comme si sans le réalisateur il ne pouvait y avoir de solution. Et quand on apprend que le réal lui-même fustigeait contre le public qui boudait son film lors du premier week...

Seven

David J. Collins
Seven
Seven

"Si vous voulez attirer l'attention des gens, vous ne pouvez pas vous contenter de leur taper sur l'épaule : c'est à coups de marteau de vous devez y aller !" Pour moi, il s'agit là de la référence en matière de thriller. La façon dont David Fincher s'amuse avec le spectateur est à faire peur. Jamais je n'ai été autant happé par un film, jamais on ne nous avez mis une telle claque psychologique. Une ambiance glauque, crade, malsaine, un sujet immorale la plupart du temps, de quoi nous retourner. Et encore, quand on analyse le métrage dans son moindre détail, on voit avec quel machiavélisme le réalisateur...

Le loup de Wall Street

David J. Collins
Le loup de Wall Street
Le loup de Wall Street

Un chef d'oeuvre... bourré de faux raccords ! Dès les premières images, on sent la patte Scorcese et son goût pour la provocation. Qu’on se le dise, ce portrait dressé au vitriol n’a rien de sympa, si tant est qu’on sache lire entre les lignes. Perso, à aucun moment je n’ai pu apprécier ce soi-disant génie de la finance. A aucun moment, on ne peut s’identifier à lui, à sa prodigieuse ascension et encore moins à tout cet argent amassé. Ce qui fait justement le tour de force du film de Scorcese, c’est la manière dont le cinéaste parvient à vulgariser cet univers qui nous parait si compliqué, afin...

Buried

David J. Collins
Buried
Buried

Entre 4 planches. 1h30 dans une caisse en bois. Le pari est risqué et le film prodigieux. Stress, angoisse, espoir, rebondissements, tout y est et le temps passe très vite. ça rappelle dans une certaine mesure le stress que l'on pouvait avoir devant un "Alfred Hitchcock présente..." On n'en ressort pas indemne, marqué au fer rouge.

American Sniper

David J. Collins
American Sniper
American Sniper

Prends une balle et tais-toi. Ce qui est génial avec Clint Eastwood c’est que dès la première image balancée sur l’écran, on sait à qui on a affaire. Il y a toujours une ambiance particulière avec lui. On ne sait jamais ce qui nous attend et American Sniper ne déroge pas à la règle. J’avais lu ici et là tout ce qu’on pouvait reprocher à ce film et si cela ne m’a pas arrêté, au final je trouve ces critiques un peu dures. Comment parler de la guerre sans la montrer ? Comment montrer l’état d’âme de Kyle sans montrer ce qu’il a pu vivre ? Comment pourrait-on le comprendre (si tant est que l’on puisse...