Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Le Requiem des Abysses (Maxime Chattam)

David J. Collins

le requiem des abysses maxime chattam

De retour au début du 20ème siècle pour la suite directe de Leviatemps. Guy de Timée est cette fois aux prises avec un assassin pire encore que le précédent, dépassant en horreur les actes même de l’Eventreur...

 

Je me méfie toujours un peu des suites ou saga qui tentent de retrouver une espèce de gloire passée et qui en fin de compte recycle le premier tome par manque d’imagination. Chose bien entendu que Chattam se refuse à faire. Même s’il y a un lien très fort avec le premier tome, l’auteur fait évoluer ses personnages tout en nous plongeant à une époque révolue et nous mettant face à l’horreur ultime.

 

Passant à la vitesse supérieure, faisant quelques mises à jour avec certains passages du premier tome, Chattam coupe le souffle et instaure une ambiance redoutable.

Le machiavélisme avec lequel il joue sur les nerfs du lecteur, l’entraînant sur des fausses pistes pour mieux le surprendre, est efficace, au point que je n’ai pas su décrocher, replongeant dans ce roman à la moindre occasion, le dévorant jusqu’à avoir le souffle coupé.

 

Les ficelles du suspense ne tiennent pas ici sur des non-dits mais sur la capacité de Chattam à faire anticiper le lecteur pour mieux le gruger. Il brouille les pistes mais si on est attentif et que l’on recolle les morceaux après chaque révélation, on est en mesure de découvrir le fin mot de l’histoire sans difficulté, avant qu’il n’arrive. Cela n’en est pas moins passionnant pour autant.

 

L’histoire, justement, se déroule le plus clair de son temps dans la campagne française. Une fois encore Chattam parvient à nous faire vivre une époque que lui-même n’a pas vécue. Mais ce qui est le plus surprenant, c’est le virage qu’il prend au 2/3 du livre ; un retournement de situation qui nous perd, qui remet tout en question et nous fait comprendre que l’on était devant la partie émergée de l’iceberg. Encore une fois, les révélations sont fracassantes et on admire le brio de l’écrivain à relancer son sujet.

 

Encore plus sombre, plus morbide, plus fou, Le Requiem des Abysses (associé bien entendu à Léviatemps) est certainement l’un des meilleurs bouquins que j’ai pu lire ces dernières années. Si comme moi avant d’avoir lu cette duologie, vous ne connaissiez Chattam, il est temps de le découvrir parce que son travail est juste remarquable.

Commentaires