Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Arrested Development - saison 1

David J. Collins

arrested development saison 1

C’est l’histoire d’une famille richissime ruinée par un contrôle fiscal qui envoie le patriarche en prison pour diverses malversations. Mais dans la famille, il n’y a que Michaël qui est assez intelligent pour maintenir l’entreprise à flot. Seulement c’est sans compter sur les frasques à répétition du reste du clan…

 

Sur un format un peu particulier d’épisodes de 22 minutes, sans pour autant être une sitcom où la bande son vous indique là où il faut rire, Arrested Development est une espèce de Simpson en live.

 

L’humour tient principalement sur les innombrables quiproquos qui s’installent entre les membres de la famille. Ne prenant jamais les choses au sérieux, mis à part Michaël, ils restent engoncés dans leur petite vie pépère, à l’abri du besoin alors que la situation financière est catastrophique. Tous aussi branques les uns que les autres, cela donne des situations rocambolesques et souvent hilarantes. Bien entendu, cela va crescendo puisque comme ça ne suffit pas, on découvre peu à peu que le père est un véritable escroc en tout genre et que toute la merde qu’il a créée retombe inévitablement sur son fils Michaël.

 

Les jeux de mots ne sont pas en reste, tout comme les références ; notamment celles concernant l’avocat délirant de la famille, Henry Winkler, à condition d’avoir vécu l’époque Happy Days ; surtout qu’à la production, on retrouve un certain Ron Howard…

 

En somme, une excellente comédie où l’humour souvent potache est rarement gras et s’appuie sur des bases solides de la comédie de mœurs.

 

Commentaires