Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Psycho Pass (saison 1)

David J. Collins

psycho pass saison 1

Dans un futur plus ou moins proche, le gouvernement est en mesure de mesurer votre capacité criminelle et celle de votre passage à l’acte. Dès lors que vous êtes repéré, aucune chance d’échapper aux inspecteurs et à leurs exterminateurs.

L’être humain toujours plus connecté, étouffé par le système et l’informatique, Big Brother, autant de thème riches sont développés dans cet anime de premier ordre. Animation soignée, personnages fouillés, situations ambiguës, jamais aussi simple qu’elles n’y paraissent au départ (comme c’est le cas dans la plupart des mangas), Psycho Pass est un véritable petit bijou qui ne laisse pas indifférent. Quand on prend conscience de l’enjeu, ça en devient même angoissant.

Impossible de ne pas faire une analogie avec notre monde sans cesse plus connecté où chaque être humain devient dépendant de la machine, se privant ainsi de sa liberté la plus primaire. L’idée d’endiguer le crime comme cela est évoqué dans Minority Report est ici abordée d’un autre angle mais n’oublie pas pour autant les failles que cela produit.

Les affaires résolues par la cellule d’inspection sont extrêmes et bascule souvent dans une violence visuelle et psychologique intense. On va chercher loin, dans des esprits criminels les plus tordus, les plus barbares, les plus irrécupérables.

Si j’avais un reproche à faire sur cet anime, ce serait principalement sur certains personnages dont la présence n’est soit jamais justifiée soit pas assez convaincante. En effet, dans cette unité qui doit faire face au crime, on distingue deux groupes : les inspecteurs et les exterminateurs. Les inspecteurs sont les meilleurs éléments de la société dont le potentiel criminel reste toujours inférieur au seuil critique. Ils sont aussi bien supérieurement intelligents que bridés dans leurs actions afin que ce potentiel criminel ne se détériore pas.

C’est pour cela qu’ils font appel à des exterminateurs, des personnes tout aussi intelligentes mais dont la dangerosité a été révélée sans qu’ils soient passés à l’acte. Cette élite devient un ensemble de chiens enragés, à qui l’on ne peut faire confiance, aux yeux des inspecteurs et alors qu’ils ne devraient être qu’un bras armé, on se rend compte qu’en fait, les exterminateurs sont bien supérieurs aux inspecteurs. Petite faiblesse qui a tendance à être corrigée au fil des épisodes (notamment grâce à l’héroïne) mais il n’en reste pas moins que deux de ces exterminateurs n’ont aucune raison convaincante à mes yeux pour faire partie de cette élite.

Quoi qu’il en soit, Psycho Pass est encore une fois une œuvre magistrale dans le paysage du manga animé et tout bon fan se doit de la découvrir.

Commentaires