Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Resident Evil (Saga)

David J. Collins

resident evil

Comment l’Homme peut-il, dans toute la splendeur de son machiavélisme, s’automutiler en rouvrant des blessures profondes ? (oui, là, je parle pour moi.)

Comment foire-t-on dans les grandes largeurs, et à tous les niveaux, l’adaptation de l’un des jeux les plus vendus au monde ?

Comment fait-on un film d’horreur interdit aux enfants de moins de 36 mois ?

Comment répond-on à la maxime : « Je vais faire mieux mais en pire » ?

Comment peut-on avoir l’idée et l’audace de sortir un film, voire une série de films, qu’on sait être en dessous du ras des pâquerettes, continuer à se regarder dans un miroir et ne pas avoir honte de sortir dans la rue ?

Une seule réponse à toutes ces questions : Resident Evil.

Au départ, je voulais faire un article pour chaque film mais au final, je vais tout regrouper car il ne sert à rien de surcharger la toile avec ce genre de daubes. La saga Resident Evil est tout ce qu’il y a de pire dans le cinéma contemporain. Véritable trahison, catastrophique à tous les étages, enchaînement de séquences grotesques surplombées d’effets spéciaux aussi laids que ridicules, des ralentis façon bullet time qui donnent la nausée, des personnages caricaturaux qui au lieu de donner la part belle aux rôles féminins (ce qui est en soi une intention plus que louable) ne les font passer que pour des courges… quant aux rôles des blacks, toujours là pour désamorcer les scénarii en faisant la blague superflue (et comme si ça ne suffisait pas : des plus débiles), c’est limite raciste !

Lorsque l’on sent un virage vers quelque chose de plus sincère sans pour autant être plus intelligent (à la rigueur, on ne leur demande même pas d’être des génies), c’est l’ennui qui gagne pour retomber rapidement dans les bas-fonds de la débilité.

Rien de telle pour une soirée à se marrer entre amis et se moquer ouvertement de ceux qui osent sortir ces âneries en prenant le public pour un con ! Ces films ne sont même pas dignes d’entrer dans la catégorie du nanar. Parce que le nanar, lui au moins, il s’assume.

Yes ! J’ai fait comme beaucoup : j’ai regardé la pire daube de ce 21ème siècle ! Je me repasse Le Seigneur des Anneaux en boucle maintenant, pour purger toute cette merde et reprendre confiance en ce 7ème art qui peut être aussi beau que malmené.

Pourquoi les avoir regardés me direz-vous ? Parce que j’avais envie de cracher mon venin et que pour cela, il faut également savoir de quoi on parle. Aux dernières nouvelles, ils prévoient un Chapitre final… ce qui signifie qu’il y aura encore trois ou quatre épisodes derrière. Mais cette fois, c’est sûr, je ne me brûlerai ni la rétine, et encore moins le cerveau !

Commentaires