Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Alex Cross

David J. Collins

alex cross

J’avais oublié qu’ils avaient sorti un autre film Alex Cross (souvenez-vous... Le Collectionneur et Le Masque de l’Araignée) et je n’aurai jamais dû m’en souvenir. Plat, incroyablement mal joué, répliques débiles qui tombent comme un cheveux sur la soupe juste pour rappeler de temps en temps que le Alex est censé être une tronche qui connait les serial killer sur le bout des doigts... et le serial killer, lui, est à faire peur... mais dans le mauvais sens du terme, évidemment.

Ne pensez pas tomber sur un psychopathe intelligent, un prédateur redoutable ou je ne sais quel autre fantasme qui ont toujours permis à ce genre de détraqués de survoler la mêlée des grands méchants du cinéma. Non, ici, les scénaristes ont confondu tueur en série avec tueur à gage. Ce n’est pas parce qu’il sème des dessins pliables à la Mad Magazine et en pompant Picasso que ça fait de lui un tueur en série de génie.

L’ambiance que devait revêtir ce polar tourne à celle du film d’action granguignolesque, au rythme saccadé et où les discussions autour de sujets existentiels viennent tout foutre un peu plus à plat que ça ne l’était déjà au départ.

Bref ! Il manque tout dans ce film : un scénario, un véritable bad guy qui en jette, qui inquiète, qui angoisse (là, il fait plutôt rigoler le bouffon), des acteurs avec un peu plus de conviction (et puis désolé, mais Morgan Freeman, c’était le top dans le rôle, beaucoup plus crédible et convaincant !) et surtout un réalisateur qui devrait oublier Fast and Furious de temps en temps...

Quoi qu’il en soit, la seule chose que ce film aura réussie, aura été de niquer ma soirée !

Commentaires