Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Night Run

David J. Collins

run all night

Ça fait maintenant quelques années que Liam Neeson se cantonne à de l’alimentaire, avec de petites série B plus ou moins bonnes, plus ou moins intéressantes. Une chose reste immuable cependant : son rôle d’ancien quelque chose déprimé, au bout du rouleau et pourtant seul rempart contre le mal.

Pourtant, ici, le mal c’est lui ou du moins, il en fait partie puisqu’il y a plus fort que lui. Homme de main de la mafia, il reçoit un contrat sur la tête... de son fils. Ne pouvant se résigner à tuer le rejeton, il trahi sa seconde famille. Et comme si cela ne suffisait pas, il colle une balle au fils du parrain. S’ensuit alors une nuit folle où le papa fait tout pour sauver un fils qui ne sait jamais où se trouve sa place, qui passe son temps à revenir sur ses décisions, tout ça pour faire en sorte que l’on ne torche pas le film en moins d’une heure.

Tout est bon pour rallonger la sauce et donc la traque. Ceci étant, les ficelles sont souvent grossières. L’action quant à elle n’est qu’une répétition d’effets dont le réalisateur semble être friand et les propos sur la vie de famille, les sacrifices et tutti quanti ne sont qu’une reformulation de ce qui se dit depuis des siècles dans ce genre de production.

Sans rien vraiment d’exaltant, ça se laisse regarder au moins une fois même si on a l’impression de perdre son temps.

Commentaires