Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Last Chance Hotel / Reaper

David J. Collins

reaper last chance hotel

On appelle cela une série Z parce qu’il n’existe pas de lettre dans l’alphabet au-delà du Z pour désigner un film en dessous des pâquerettes.

Bon, d’accord, je n’ai pas complètement été dégoûté de perdre une heure devant ce truc mais je tiens à souligner que je n’ai pu aller au bout (bah oui, puisque je n’ai perdu qu’une heure devant !).

D’abord, découvrir Shayla Beesley n’est pas dénué d’intérêts à plus d’un titre même si, il faut le reconnaître, elle réussira plus par sa plastique que par son jeu (qui pourtant a quelques petits trucs sympas).

Et puis on retrouve des pointures des seconds rôles comme Dany Trejo, Vinnie Jones ou encore Jake Busey. Des personnages qui resteront souvent engoncés dans de petits rôles mais marquant. Seulement là, on se demande bien ce qu’ils font dans un film pareil.

Bref ! Parlons plutôt de ce qui est fâcheux. L’éclairage dans un premier temps. Surexposition du décor et des acteurs. Cela donne l’impression d’être devant un épisode des feux de l’amour, avec cette image artificielle, sans aucune chaleur.

L’histoire ensuite, emmenée par une multitude de plans incompréhensibles, balancés ici ou là, montrant un psychopathe en liberté, soit pour faire patienter, soit pour rappeler un certain From dusk till dawn du pauvre, voire du complètement ruiné, mais sans jamais foutre la frousse. De plus, absolument rien de surprenant ni d’incroyablement renversant au point de s’en foutre le cul par terre. Des éclairs mal fichus, des effets collés à même la pelloche et une ambiance pas vraiment inquiétante dans un hôtel où justement il aurait fallu que ça le soit.

Ça peine à démarrer si bien que ce reaper, on ne l’attend même plus ou en tout cas, on n’en attend pas grand-chose. Bon, ok, je me lâche : on n’en a rien à foutre ! A quoi sert-il en fait ? L’attraction principale est cette autostoppeuse qui s’amuse à rouler des commerciaux et la mafia dans la farine !

Je suis tombé dessus par hasard et il est très compliqué de trouver des infos sur ce film sur le net. D’ailleurs comment se titre-t-il au juste ? Last Chance Hôtel ou Reaper ? Allez savoir… Comme si on avait tout fait pour le faire oublier. Il n’apparait d’ailleurs pas dans la filmographie de Jake Busey, Danny Trejo ni dans celle de Vinnie Jones. Si ça ce n’est pas un signe !

Commentaires