Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Si on parlait... ... cinéma, manga, série et littérature ? ça vous tente?

Big Hero 6

David J. Collins

big hero 6 nouveaux héros

L’intérêt de Big Hero 6 ne réside pas dans son histoire. C’est ce que l’on constate de la plupart des films d’animation destinés à un large public de nos jours. A quoi bon surcharger un scénario quand le but est simplement de divertir ? Et n’oublions pas que les enfants ne sont sûrement pas encore formatés pour apprécier les twists et retwists d’un scénar chiadé aux petits oignons.

C’est ce que fait Big Hero 6 : il divertit et brillamment. Rajoutons tout de suite là-dessus quelques réflexions récurrentes dans ce genre de production comme l’amitié, le sens du devoir et du sacrifice, le désir de vengeance, la perte d’un être cher, etc... juste pour donner un semblant de film cérébral.

A côté de ça, que peut-on tirer de ce dernier Disney ? Une incroyable faculté de progresser techniquement parlant. Chaque nouveau film devient une perle du genre avec des textures et des rendus de plus en plus incroyables. L’action est ici d’une fluidité à couper le souffle et l’animation des personnages n’est pas en reste. Les limites sont sans cesse repoussées alors que l’on pense à chaque fois avoir atteint des sommets.

J’imagine que Pixar n’est pas étranger à ce travail remarquable. Si la société n’est pas clairement nommée, Lasseter fait partie de la production... donc...

Big Hero 6 est un produit Marvel, déjà associé à Disney avec ses héros Thor, Iron Man, Captain America et consorts. Ces Nouveaux Héros ne sont qu’une transposition des Avengers au Japon, avec les codes nippons et ses références. Rien de bien extraordinaire donc : c’est un tout-pareil juste assez modifié pour ne pas donner l’impression de déjà-vu. Ce sont simplement des codes, des références qui font sourire et c’est assez bien foutu pour ne pas, justement, avoir l’impression d’avoir déjà vu cela 100 fois.

Aussi drôle que cela peut être émouvant, Big Hero 6 n’est pas à la hauteur, à mon avis, d’un Indestructibles mais je serai ravi d’en voir une suite.

Commentaires